À partir du mois d'avril 2016, les camions empruntant les principaux axes routiers flamands doivent payer une taxe comprise entre 7,4 et 20 cents par kilomètre. Le but de la taxe kilométrique est de faire payer les routes à ceux qui les empruntent, et donc aussi aux nombreux camions étrangers roulant sur nos routes. La taxe s'applique aux camions de plus de 3,5 tonnes. Le tarif dépend de trois variables : le poids, le type de route et la classe d'émission. Les camions les plus lourds et les plus polluants paient le tarif le plus élevé. Un camion appartenant à la classe de pollution la plus élevée et dont le poids dépasse 32 tonnes paie, par exemple, le tarif maximal de 0,2 euro.

 

Compensation pour le secteur du transport intérieur

Le secteur du transport intérieur, qui s'inquiétait des tarifs, bénéficie d'une compensation. L'Eurovignette est en effet supprimée et la taxe de circulation est diminuée. Pour les plus petits camions, cette dernière est même supprimée.De plus, la taxe kilométrique est entièrement déductible de l'impôt des sociétés et de l’impôt des personnes physiques. À cela s'ajoute un budget de 100 millions d'euros en plus pour l'infrastructure routière, ce qui équivaut à une augmentation de près de 30 pour cent. La taxe sera applicable à toutes les autoroutes ainsi qu'à certaines routes nationales. Les zones situées autour des ports maritimes sont exemptées.

Source : De Standaard

  • Mekeirleweg 17 A
  • 8570 Vichte
  • BE0539.826.279